Non classé

Hausse des prix : Leclerc et Carrefour vendent les carburants à prix coûtant

1 min. de lecture

C'est ce qu'a annoncé le patron des magasins E.Leclerc lundi 5 novembre au micro de France Info. "Il faut savoir choisir son camp. Celui qui tire la croissance, c'est le consommateur", argue Michel-Édouard Leclerc. 

Dans les magasins E.Leclerc, diesel et essence seront proposés à prix coûtant jusqu'à la fin du mois. L'opération a débuté vendredi et devait se terminer deux jours plus tard, mais elle est finalement prolongée pour répondre au mouvement de mécontentement des automobilistes, qui protestent contre la hausse du prix des carburants.

"Celui qui tire la croissance, c'est le consommateur. Aujourd'hui cette grogne est légitime. On l'entend et il faut y répondre", a jugé Michel-Édouard Leclerc lundi sur France Info. "C'est important pour nous. C'est important commercialement de satisfaire nos clients mais c'est important aussi de donner un signal aux pouvoirs publics. Il faut savoir choisir son camp." 

Macron "assume parfaitement" la taxation des carburants

Carrefour propose une initiative similaire du 5 au 17 novembre, annoncée aux consommateurs par de la publicité dans les journaux. "Carrefour inaugure les  'Jours carburants', une opération inédite par son dispositif et son ampleur dans toutes les stations-services intégrées aux hypermarchés Carrefour, indique l'enseigne de supermarchés dans un communiqué. 

Dimanche, dans un entretien aux journaux du groupe Ebra, Emmanuel Macron a réaffirmé sa volonté d'augmenter les taxes sur les carburants.  "J'assume parfaitement que la fiscalité due au diesel soit au niveau de celle de l'essence et je préfère la taxation du carburant à la taxation du travail", a déclaré le chef de l'État. "Les mêmes qui râlent sur la hausse du carburant, réclament aussi qu'on lutte contre la pollution de l'air parce que leurs enfants souffrent de maladies", tacle-t-il. "On nous a expliqué pendant des décennies qu'il fallait acheter du diesel et maintenant c'est le contraire. C'est normal que ce soit mal compris", reconnaît toutefois le président.

"Aucun complot du gouvernement contre la voiture"

Dimanche, la secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, Emmanuelle Wargon, a assuré qu'il n'y avait "aucun complot du gouvernement contre la voiture" dans une vidéo filmée en mode "selfie" et partagée sur  Twitter.

"Nous savons très bien que la voiture est un mode de transport indispensable, en particulier dès qu'on sort des villes", insiste Emmanuelle Wargon en répondant à la vidéo, devenue virale, de "Jacline", une Bretonne accusant l'exécutif de se livrer à une "traque aux conducteurs". Selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting réalisé pour France Info et le Figaro publié jeudi, 78% des Français estiment "justifié" l'appel à bloquer les routes le 17 novembre pour protester contre la hausse du prix du diesel.

A lire également sur le sujet

Log In

Forgot password?

Forgot password?

Enter your account data and we will send you a link to reset your password.

Your password reset link appears to be invalid or expired.

Log in

Privacy Policy

Add to Collection

No Collections

Here you'll find all collections you've created before.