Près de 20 000 poussins sont morts euthanasiés sur le tarmac de l’aéroport de Bruxellesdimanche soir afin ‘d’abréger leurs souffrances.’ Ils devaient être envoyés à Kinshasa, mais les deux tentatives d’exportation ont échoué, et le transporteur a refusé de reprendre le container.

La caisse métallique qui contenait les oisillons devait s’envoler le samedi 5 mai vers la capitale congolaise, mais des raisons techniques ont empêché l’avion de décoller.

La deuxième tentative le lendemain a également échoué, et le container est resté immobilisé en plein soleil sur le tarmac, ce qui a provoqué la mort de certains poussins.

Un vétérinaire a donc été envoyé sur place pour les examiner, et il a décidé d'abréger la souffrance des oisillons. Ce sont les pompiers de Zaventem qui sont intervenus pour gazer les 20 000 poussins.

L'agence a établi un procès-verbal contre l'exportateur impliqué dans ce fiasco, pour violation de la loi sur le bien-être animal.