News

Voici la stratégie belge concernant le coronavirus

La ministre fédérale de la Santé, Maggie De Block (Open VLD), se veut rassurante tout en étant réaliste : « On est prêt pour tout, mais pour le moment, il n’y a rien à signaler » a-t-elle déclaré lundi. Le gouvernement fédéral a mis en place une stratégie en trois temps, trois phases, résumées dans un document.

Phase 1

C’est la phase actuelle dont le but est simple : « maintenir le virus hors du pays le plus longtemps possible grâce à une surveillance adéquate du territoire« . Notre pays compte deux hôpitaux (l’hôpital Saint-Pierre à Bruxelles et l’hôpital universitaire d’Anvers) et un laboratoire de référence (la KU Leuven) à même de rapidement tester un cas éventuellement suspect. Une procédure de quarantaine est « parfois » effectuée. A ce jour, 150 cas suspects ont été testés, tous négatifs.

Phase 2

La Belgique passera en phase 2 si le virus est identifié chez nous. « Les patients infectés sont isolés dans un service spécialisé et soignés en toute sécurité« . Pour arrêter la propagation, « toutes les personnes avec lesquelles ils ont eu des contacts étroits (famille, collègues, autres voyageurs) sont répertoriées, contactées et également placées sous surveillance. Si nécessaire, elles sont testées pour l’infection ou mises en isolement temporaire jusqu’à ce qu’il y ait une certitude« .

Phase 3

La Belgique basculera en phase 3 « si de nombreuses infections se déclarent dans le pays« . Selon les cas, les patients seront traités en hôpital ou à domicile. « ​​​​​​​Si une capacité supplémentaire est nécessaire, des lits peuvent être libérés, par exemple en reportant les interventions et les admissions non urgentes ou en répartissant efficacement les patients entre les hôpitaux. » Si la Belgique constate une propagation « importante » du virus, « le gouvernement peut prendre des mesures telles que celles qui sont actuellement prises en Italie : annulation des grandes réunions, fermeture des lieux où se trouvent de nombreuses personnes à proximité (cinémas, écoles, etc.) ou interdiction temporaire de certains déplacements. » C’est la situation dans laquelle se trouve actuellement l’Italie.

Le virus se rapproche de la Belgique, avec un premier cas de coronavirus confirmé en Suisse. L’arrivée chez nous du COVID-19 ne semble être qu’une question de temps. Le gouvernement fédéral se dit prêt.

Tags
Lire cet article

Articles Relatifs

Bouton retour en haut de la page

Log In

Forgot password?

Forgot password?

Enter your account data and we will send you a link to reset your password.

Your password reset link appears to be invalid or expired.

Log in

Privacy Policy

Add to Collection

No Collections

Here you'll find all collections you've created before.

Fermer
Fermer