Deux maires ont déclaré être infectés par le coronavirus tandis que le bilan des personnes malades en France a été rehaussé à 130. À ce jour, 12 patients ont guéri et deux sont décédés.

Après que le maire de La Balme-de-Sillingy, François Daviet, a annoncé samedi 29 février sur les réseaux sociaux être contaminé au COVID-19, c’est celui de Crépy-en-Valois, Bruno Fortier, qui a fait état de l’infection dépistée chez lui.

«Je pense que beaucoup de cas vont apparaître dans les jours qui viennent. Je ne suis pas hospitalisé car je ne suis pas “malade”, pas de fièvre… je suis juste porteur de ce satané virus», a-t-il écrit sur sa page Facebook.

Et d’augurer d’une période difficile à Crépy-en-Valois.

«Gardons notre calme, respectons les mesures imposées par la Préfecture, et soyons solidaires», a-t-il ajouté.

Déjà 130 infectés en France

Le coronavirus a infecté 130 personnes en France depuis la fin janvier, soit 30 de plus que samedi 29 février, a annoncé le lendemain dimanche le ministère de la Santé lors du point presse quotidien.

La France compte «130 cas confirmés, 12 guéris, 2 décédés. 116 [personnes, ndlr] sont hospitalisées pour des raisons d’isolement et neuf sont en situation clinique grave », a déclaré Jérôme Salomon, directeur général de la santé, cité par l’AFP.

Douze régions ont rapporté des cas, trois d’entre elles en ont plus de 10: l’Ile-de-France, l’Auvergne Rhône-Alpes et les Hauts-de-France. La Guadeloupe en a rapporté pour la première fois, a-t-il rappelé.

Après l’Italie, la France est en tête des pays européens en termes du nombre de contagions. La Botte recense 1.694 cas, ce qui représente une augmentation de près d’un tiers en une seule journée. Le triste bilan des morts atteint les 34.