in ,

Super League : Pourquoi les plus grands clubs de football lancent-ils un nouveau tournoi ?

Le projet de certains des plus grands clubs de football du monde de créer une nouvelle Super League européenne (ESL) a suscité une forte opposition. Les clubs concernés affirment que l’ESL profitera au football dans son ensemble, mais les critiques disent que ce projet est motivé par la cupidité.

Quelles équipes veulent la Super League?


Douze clubs ont signé, dont six de la Premier League anglaise.

Arsenal, Chelsea, Liverpool, Manchester City, Manchester United et Tottenham, rejoindraient l’AC Milan, l’Atletico Madrid, Barcelone, l’Inter Milan, la Juventus et le Real Madrid.

Les clubs veulent une nouvelle compétition en milieu de semaine et continuer à participer à des championnats nationaux. L’ESL compterait 20 équipes. Parmi elles, les 12 membres fondateurs – plus trois à rejoindre – seraient permanents et ne seraient jamais relégués. Cinq autres équipes seraient qualifiées chaque année.

La nouvelle ligue rivaliserait avec l’actuelle Ligue des champions, l’un des plus grands tournois de clubs du football.

Pourquoi le projet est-il largement contesté ?

Le projet a été condamné par les supporters, les experts et par la plupart des organismes de football non concernés. Avec 15 équipes de l’ESL ne risquant pas la qualification ou la relégation, les critiques disent que cela créera un magasin fermé au sommet du football.

La Premier League estime qu’elle « attaque les principes de la concurrence ouverte et du mérite sportif ». Le secrétaire d’État à la culture, Oliver Dowden, a déclaré que le projet menaçait la structure pyramidale du football anglais, « où les fonds de la Premier League, qui connaît un succès mondial, sont reversés aux ligues inférieures et aux communautés locales ».

On craint également que l’ESL n’attire d’énormes audiences télévisées mondiales au détriment des ligues existantes comme la Premier League anglaise et la Serie A italienne.

Pourquoi les équipes veulent-elles une Super League ?

L’argent semble être la force motrice. Les revenus des clubs de football ont été durement touchés par la pandémie de Covid, avec des rencontres perturbées et un manque de spectateurs.

Les grands clubs ont des joueurs superstars avec des salaires de plusieurs millions de livres à payer. Les clubs fondateurs sont séduits par une part de 3,5 milliards d’euros (3 milliards de livres). L’ESL affirme que le nouveau tournoi « apportera une croissance économique nettement plus importante et un soutien au football européen ».

Comment fonctionnerait la Super League ?

Selon les propositions, l’ESL débuterait en août de chaque année, avec des plans pour un lancement « dès que possible ».

Le championnat de 20 équipes serait divisé en deux groupes de 10, qui s’affronteraient à domicile et à l’extérieur.

Les trois premiers de chaque groupe se qualifieraient pour les quarts de finale, tandis que les équipes classées quatrième et cinquième disputeraient un barrage aller-retour pour les deux places restantes.

À partir de ce moment-là, le format des matches à élimination directe serait le même que celui de la Ligue des champions, avec une finale en mai dans un lieu neutre.

Que fait-on pour arrêter l’ESL ?

L’Uefa, l’instance dirigeante du football européen, avait espéré que le projet d’une nouvelle Ligue des champions à 36 équipes empêcherait la formation d’une Super League.

Les instances sportives affirment qu’elles « resteront unies » pour tenter d’empêcher la création de cette ligue dissidente, en recourant à des mesures juridiques et sportives si nécessaire.

L’Uefa, l’instance dirigeante du football européen, a prévenu que les clubs seraient interdits de toute autre compétition au niveau national, européen ou mondial.

Les joueurs ne pourront pas non plus représenter leur équipe nationale à la Coupe du monde.

Le gouvernement peut-il empêcher l’adhésion d’équipes anglaises ?

Le Premier ministre Boris Johnson a déclaré que le gouvernement allait « examiner tout ce qu’il peut faire avec les autorités du football pour s’assurer que cela ne se fasse pas de la manière dont c’est actuellement proposé ».

A la question de savoir si le gouvernement pouvait récupérer les prêts accordés aux clubs pour lutter contre le coronavirus, un porte-parole de Downing Street a répondu que le gouvernement étudiait toutes les options.

Le No 10 a également refusé d’exclure l’introduction d’une législation.

Source: BBC (Traduction par Kaptey)

Super-League : « L’UEFA ne veut pas d’une réforme de la Champions-League » selon Knall

L’UEFA insiste: les joueurs de la Super League seront interdits de participation aux Euros et aux Coupes du monde !